googlef26769fb9b38aa6e.html
<---- -->
Betula pendula

Bouleau





Home
2008-2017 Imhof Jean-Pierre
Dernière modification le : 12/05/2014




   Galerie
  1. Origine / signification du nom
    • Betula du latin "betula" = bouleau
    • Bouleau de l'ancien français "boulel", pluriel = "bouleaux"


  2. Description / caractéristiques
    Sujet Description d'après "Flora Helvetica"
    Aspect
    1. Arbre, jusqu'à 25m de haut. Ecorce crevassée et noire à la base, lisse et blanche vers le haut.
    2. Branches ± étalées, rameaux retombants, glabres, à verrues blanchâtres
    Fleur
    1. Arbre monoïque (fleurs mâles et femelles sur le même arbre). Fleurs en chatons apparaissant en même temps que les feuilles
    2. Chaton mâles pendants, châtons femelles dressés à la floraison, puis pendants
    Fruit Akènes comprimés, à 2 ailes tranparentes, plus larges que l'akène.
    Feuilles
    1. Triangulaires-rhomboïdales, doublement dentées, acuminées.
    2. Dents de premier ordre à pointe fine, souvent recourbées en dedans
    Utilisation
    1. Bois de chauffage (anciennement par les boulangers)
    2. Utilisé en menuiserie
    3. Souvent planté comme ornement.
    4. Est utilisé en médecine populaire (écorce, bois et la sève)



  3. Fréquence en Suisse
    Fréquent.


  4. Protection et liste rouge en Suisse
    Non menacé. Non protégé, sauf cantons de St-Gall et de Schwytz.



  5. Sources principales
    1. Guides et livres
      • Flora helvetica, Flore illustrée de Suisse,
        Konrad Laubert, Gerhart Wagner, Andreas Gygax (4ème édition, 2012, chez Haupt)
      • OFBL= Les Orchidées de France, Belgique et Luxembourg, 2ème édition.
        Parthénope Édition, Mèze 2005.
      • Guide des orchidées de France, de Suisse et du Benelux.
        Pierre Delforge. Delachaux et Niestlé, Paris, 2007, 2012.
      • Flores Silvestres de las Islas Canarias.
        D. Bramwell, Zoë Bramwell, 1990, Editorial Rueda, Madrid.
      • Orchidées d'Europe, d'Afrique du nord et du proche Orient
        Pierre Delforge. Delachaux et Niestlé, 4ème édition, avril 2016, Paris
    2. Les sites