googlef26769fb9b38aa6e.html
<---- -->
Polygala chamaebuxus





Home
2008-2017 Imhof Jean-Pierre
Dernire modification le : 08/02/2017

Galerie


  1. Origine / signification du nom
    • Polygala du grec "poly" = beaucoup et "gala" = lait --> au lait abondant.


  2. Description / caractéristiques
    Sujet Description d'après "Flora Helvetica" et "Coste"
    Aspect
    • Sous arbrisseau rampant,
    • tige sous-ligneuse de 10-20cm, rameuse, feuillée au sommet
    Feuilles
    • Coriaces, ovales ou oblongues, réticulées, mucronées, persistantes
    Fleurs
    • Inflorescence : 1-2 fleurs axillaires, pédonculées.
    • Corolle bicolore : jaune et blanche puis rouge brun, parfois roses
    • Pétale inférieur (carène), grand, trilobé, non multifide
    • Ailes longues de 10-15mm, blanches
    • Sépales caducs
    • Étamines 8 soudées en 2 faisceaux
    Fruit
    • Capsule dressée bordée d'une aile




  3. Frquence en Suisse
    Fréquent


  4. Liste rouge et protection de la flore

  5. Statut suisse = LC
    Lgendes:
    • Non menac
      • LC = Non menac;
      • NT = Potentiellement menac
    • Menac
      • VU = Vulnrable
      • EN = En danger
      • CR = Au bord de l'extinction
    • Eteint
      • RE = teint rgionalement
    • Donnes insuffisantes, non valu ou absent
      • DD = Donnes insuffisantes
      • AB = Absent
      • NE = Non Evalu

  6. Protection en Suisse



  7. Protection internationale
    Non protg



  8. Sources principales
    1. Guides et livres
      • Flora helvetica, Flore illustre de Suisse,
        Konrad Laubert, Gerhart Wagner, Andreas Gygax (4me dition, 2012, chez Haupt)
      • OFBL= Les Orchides de France, Belgique et Luxembourg, 2me dition.
        Parthnope dition, Mze 2005.
      • Guide des orchides de France, de Suisse et du Benelux.
        Pierre Delforge. Delachaux et Niestl, Paris, 2007, 2012.
      • Flores Silvestres de las Islas Canarias.
        D. Bramwell, Zo Bramwell, 1990, Editorial Rueda, Madrid.
      • Orchides d'Europe, d'Afrique du nord et du proche Orient
        Pierre Delforge. Delachaux et Niestl, 4me dition, avril 2016, Paris
    2. Les sites